Achat local: Costco a de l’appétit pour les produits d’ici


Un haut dirigeant du géant américain Costco s’engage à mettre les bouchées doubles pour acheter davantage de produits québécois ces prochaines années.


« On n’a pas un objectif de pourcentage, mais je peux vous dire que si l’on a une opportunité d’acheter local versus d’un autre pays ou d’une autre région, on va acheter local », a assuré au Journal Marc-André Bally, vice-président senior de Costco Canada.


« Ça ne sera pas réglé demain matin. Par contre, où l’on peut, quand on peut, on va vraiment faire un effort d’acheter local », a-t-il souligné.


En hausse depuis deux ans


Mercredi dernier, Costco a ouvert son deuxième magasin québécois pour entreprise à Anjou, ce qui devrait créer plus de 200 nouveaux emplois.


En marge de l’ouverture, son vice-président Marc-André Bally, qui a commencé au bas de l’échelle comme commis aux paniers à temps partiel avant de devenir l’un des v.-p., a martelé l’importance de l’achat local.


« On a des centaines de fournisseurs québécois. Je peux vous garantir que c’est l’un des endroits où l’on va mettre beaucoup d’attention », a-t-il dit.


Boulangerie, fromages, charcuteries... l’entreprise dit déjà miser sur le Québec et sur de plus en plus de fruits et légumes d’ici depuis deux ans.


Pommes de la Nouvelle-Zélande


En juillet 2020, Le Journal avait raconté l’histoire de Sylvain Pelletier, propriétaire des Jardins d’Émilie, à Rougemont, qui n’en revenait pas de voir des pommes de la Nouvelle-Zélande sur les étals du Costco de Saint-Bruno.


Au Journal, le v.-p. de Costco a dit comprendre sa réaction en voyant les pommes qui ont fait un voyage de 14 000 kilomètres avant d’arriver chez nous.


« Dans le cas de la pomme, évidemment, si on est à Rougemont, ou dans ce coin-là, et que l’on a beaucoup de pommes, on se questionne : “Pourquoi Costco n’achète pas nos pommes” ? Je peux facilement comprendre la réaction », a-t-il réagi.


« On fait beaucoup d’efforts maintenant pour contacter et communiquer avec ces fournisseurs-là », a-t-il poursuivi.


Joint par Le Journal, Sylvain Pelletier, du verger Les Jardins d’Émilie, a confirmé que Costco l’avait bel et bien contacté après sa sortie publique.


« C’est vrai. Costco m’a contacté, mais la pomme demandée ne faisait pas leur affaire », a-t-il conclu.


Costco emploie plus de 300 000 personnes dans le monde et a plus de 117 millions de membres. La multinationale est présente aux États-Unis, au Canada et dans des pays comme l’Espagne, l’Islande, la France et la Chine.


Par : Francis Halin (11/06/2022)

Source : journaldequebec.com

Photo : rawpixel.com