Aliments : les fournisseurs annoncent de nouvelles hausses de prix


Les fournisseurs canadiens de produits alimentaires viennent d’émettre de nouveaux avis aux détaillants en alimentation les informant de hausses de prix à venir. Les lettres signalent que davantage d’augmentations de prix frapperont les épiceries cet automne.


Dans certains cas, les prix plus élevés sont imputables à l’approbation par la Commission canadienne du lait d’une deuxième augmentation du prix du lait cette année. Cette hausse prévoit que le 1er septembre, les prix du lait à la ferme augmenteront d’environ deux cents le litre, ou de 2,5 %.


De plus, les entreprises de transformation laitière signalent elles aussi leurs propres augmentations. Lactalis Canada, par exemple, indique dans une lettre à ses clients qu’elle doit mettre en œuvre une augmentation moyenne de 5 % en septembre, un taux qui, selon elle, tient notamment compte de coûts inflationnistes importants.


Arla Foods Canada a publié un avis similaire, affirmant que les augmentations de prix de ses produits à venir en septembre refléteraient la hausse des coûts des ingrédients laitiers et les impacts inflationnistes sur le fret et l’emballage.


Les augmentations des prix du lait et du fromage démontrent à quel point les augmentations des prix réglementés des produits laitiers sont aggravées par des hausses de prix supplémentaires signifiées par les entreprises, selon Gary Sands, vice-président principal des politiques publiques de la Fédération canadienne des épiciers indépendants.


« Le moment des augmentations semble presque s’ajouter aux augmentations réglementées, a-t-il déclaré. L’effet net est d’exacerber davantage le problème et les préoccupations concernant l’abordabilité. » Les problèmes d’abordabilité sont particulièrement aigus dans les communautés rurales et éloignées où les suppléments pour les coûts de transport et de carburant sont plus élevés. « La hausse des prix de ces produits essentiels est particulièrement préoccupante dans ces communautés », selon Gary Sands.


Le prix des aliments achetés dans les magasins a augmenté de 9,7 % au mois mai dernier par rapport à un an plus tôt, le coût de presque tout le contenu d’un panier d’épicerie ayant augmenté, selon ce qu’a rapporté Statistique Canada le mois dernier.


(avec La Presse Canadienne)


Source : detaillantalimentaire.com (13/07/2022)

Photo : Squirrel | Pixabay (tirée du présent article)