top of page

Blocus en Alberta : La GRC facilite la circulation jusqu’à la frontière


Une autoroute menant au principal passage frontalier de l’Alberta entravé par un deuxième blocus a été ouverte à la circulation, jeudi, et la GRC a accompagné des camions en direction des États-Unis.


La GRC avait averti tôt le matin qu’une file de manifestants dans des véhicules, stationnés juste au nord du passage frontalier de Coutts, en Alberta, empêchait des véhicules de se diriger vers le sud sur l’autoroute 4 et avait demandé au public d’éviter le secteur.


Des centaines de véhicules, dont des camions, des tracteurs et des voitures, avaient bloqué la route en solidarité avec le blocus principal qui s’était placé samedi près du poste frontalier.


Mais quelques heures plus tard, la police a fait passer un certain nombre de véhicules à destination des États-Unis dans une voie bordée d’autres camions, tracteurs et véhicules de police.


De nombreux camionneurs ont klaxonné en parcourant l’autoroute.


« Nos agents au barrage routier là-bas ont dialogué avec ceux qui bloquaient la circulation et ont pu faciliter la circulation vers le sud jusqu’à la frontière, donc c’est positif pour le moment », a déclaré le caporal Curtis Peters.


Il a déclaré que des escortes policières seraient fournies à ceux qui se dirigeront vers le poste frontalier.


Des manifestants sont toujours au barrage principal, mais ils ont accepté mercredi d’ouvrir une voie de chaque côté de l’autoroute.


Les manifestants ont commencé samedi à garer leurs camions et autres véhicules près du passage à niveau en solidarité avec des événements semblables à Ottawa et dans tout le pays pour protester contre les règles de vaccination contre la COVID-19 et les mesures de santé publique dans leur ensemble.


L’impasse a bloqué le passage des voyageurs et des camionneurs transfrontaliers, compromis des millions de dollars en commerce et entravé l’accès aux biens de base et aux services médicaux pour les résidants de la région.


Mardi, certains manifestants ont quitté le blocus principal après que la GRC a annoncé que les négociations pour mettre fin à l’impasse avaient échoué et qu’ils étaient prêts à procéder à des arrestations et à remorquer des véhicules. Certains camions sont partis, mais d’autres ont franchi un barrage policier pour les rejoindre.


Par : Bill Graveland (03/02/2022)

Source : La Presse Canadienne via lapresse.ca

Photo : Jeff McIntosh | Associated Press (tirée de l'article de lapresse.ca)

bottom of page