Boeuf Québec : une offre de produits qui explose, du cipâte aux tomahawk


Entrecôtes de contre-filet, médaillons de haut de surlonge, boeuf haché maigre, galettes de boeuf haché maigre, chili, sauce à la viande, alouette! Totalement absente depuis le milieu des années 2000, l’offre de produits de viande bovine issus du Québec est maintenant foisonnante dans nos épiceries. Et on ne s’arrête pas là avec l’ajout de nouveaux plats transformés et même d’un cipâte!


«Dès le départ, Bœuf Québec a mis l’accent sur la valorisation d’un savoir-faire local d’une très grande qualité. En assurant une meilleure traçabilité et en réduisant drastiquement le chemin parcouru entre la ferme et l’assiette, nous avons positionné rapide- ment cette nouvelle marque dans une perspective de développement durable. Le prochain défi consiste à optimiser les processus et améliorer la circulation de l’information, tout en se positionnant dans le développement d’une économie circulaire innovante qui a cours au Québec», rappelle d’ailleurs Dany Fortin.


Pour y parvenir, il a lancé en décembre dernier cinq nouveaux produits afin de séduire un peu plus les consommateurs québécois. Rôti de palette, rôti de surlonge, bifteck « Cowboy » et fondue aux trois viandes et de bœuf Wellington se sont ajoutés à un plat typique du temps des fêtes et qui fait la fierté des régions de la Gaspésie, du Bas-Saint-Laurent, et même du comté de Madawaska au Nouveau- Brunswick : le cipâte aux trois viandes.


« La période des fêtes représentait un moment idéal selon nous pour réaliser cet important lancement de nouveaux produits », confie Jean-Sébastien Gascon, directeur général de Bœuf Québec. « Avec ce genre d’initiative, on souhaite que les consommateurs tombent encore plus en amour avec la marque des producteurs Bœuf Québec. » Pour l’automne 2022, Bœuf Québec récidive et prévoit lancer près d’une dizaine de nouveaux produits. L’organisation a procédé à l’embauche de Bruno Croussy, qui dispose d’une longue feuille de route dans le développement industriel, afin d’augmenter l’offre de produits sous la marque Bœuf Québec. C’est ainsi le début d’une période de développement excitante pour Bœuf Québec.


Jusque dans les Walmart


Pour rejoindre sa clientèle, Bœuf Québec a inclus dans ses rangs les grands détaillants de la province que sont IGA, Maxi, Provigo, Métro et Tigre géant. Un nouveau joueur vient de s’ajouter à l’équipe : Walmart.


Le géant américain s’est engagé en mai dernier à offrir du bœuf affublé du petit logo bleu dans tous ses « supercentres » de la province en s’approvisionnant auprès de l’entreprise québécoise Salaison Alpha Meat Packers.


Biftecks de contre-filet, biftecks de médaillon de haut de surlonge, bœuf haché et galettes de bœuf haché sont déjà mis à la disposition de ses clients. Chaque année, Walmart prévoit écouler pour 45 000 kg de viande de bœuf fournis par des éleveurs de bétail locaux, soit l’équivalent en système impérial de 100 000 livres de viande bovine!


Marc Rhéaume, directeur des ventes, souligne l’importance de la contribution des partenaires dans le développement du programme Bœuf Québec. «Tous les collaborateurs épicerie font de bœuf Québec un produit important dans leurs offre circulaire.» La campagne Maxi avec Martin Matte est un autre bon exemple. « Pendant un mois, Maxi a utilisé son porte-parole Martin Matte pour faire la promotion de Bœuf Québec à la télévision. C’est une première, et une contribution importante dans l’opération charme avec le consommateur. » Selon Marc Rhéaume, l’innovation devient aussi une qualité importante pour Bœuf Québec.


Ce portrait d’entreprise a été publié dans le cahier spécial de La Terre de chez nous « Vos aliments, notre fierté !», propulsé par : FCC (Financement agricole Canada)


Source : laterre.ca (09/09/2022)

Photo : tirée de l'article original