top of page

DuBreton en amélioration continue


Une initiative n'attend pas l'autre chez duBreton, dont le siège social est situé à Saint-Bernard, dans Chaudière-Appalaches. Le producteur et transformateur de porcs, qui compte 1 200 employés au Québec et au New Hampshire, multiplie les gestes pour attirer l'attention des travailleurs. 


«On revoit complètement notre programme d'accueil et d'intégration des nouveaux employés», illustre Line Breton, vice-présidente aux ressources humaines chez duBreton. «Peu importe qu'il s'agisse d'un journalier ou d'un cadre, on veut que l'employé qui arrive sente qu'il fait partie de l'équipe», ajoute la gestionnaire, membre de la famille qui a fondé l'entreprise en 1944.


L'idée ne s'arrête cependant pas à faire de l'oeil aux employés potentiels, mais aussi d'assurer le bien-être de ceux qui sont déjà présents. L'entreprise mise depuis longtemps sur le concept de «mieux-être» de ses employés. La conciliation travail-famille et le soutien financier aux abonnements à des activités sportives et culturelles avaient déjà valu à duBreton un prix dans le cadre du concours Ma ferme, mon monde en 2010.


Les temps changent toutefois et l'entreprise doit s'adapter. «On regarde beaucoup comment le marché du travail évolue», explique Mme Breton. Les horaires flexibles et le télétravail s'ajoutent maintenant à la gamme des avantages offerts aux employés que la rareté de main d'oeuvre rend plus exigeants. «On a rouvert nos conventions collectives récemment, même si elles n'étaient pas échues. On a augmenté les salaires pour tenir compte de l'inflation et être plus compétitifs», précise la mère de sept enfants.


C'est dans cette optique que l'ensemble des employés de duBreton bénéficient Suivi de l'édition du 18 mars 2010 d'un service de télémédecine accessible 24 heures par jour et sept jours par semaine depuis environ un an. Puis, une garderie de 12 places ouvrira ses portes en septembre dans les installations de Saint-Bernard. «La garderie n'est pas encore ouverte et on est déjà complets», signale Line Breton.


«Il faut faciliter la vie des gens et réduire leur stress pour qu'ils soient heureux au travail.» -Line Breton

La présence de travailleurs étrangers demeure cependant nécessaire pour combler les effectifs, soutient-elle. L'entreprise compte une centaine de ces travailleurs en ce moment. «On vient de construire, à Rivière-du-Loup, trois duplex, six logements au total, d'une valeur d'à peu près 2 M$», indique Line Breton.


Par : Claude Fortin (06/07/2022)

Source : La Terre de chez nous

Photo : duBreton (tirée de l'article original)

bottom of page