top of page

Entente pour le dépistage de la COVID-19 chez les travailleurs étrangers


Le gouvernement du Canada continue de prendre des mesures sans précédent pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens et des Canadiennes en mettant en place des mesures visant à prévenir l’introduction et la transmission de la COVID-19 et de nouveaux variants du virus au Canada. Il s’agit notamment de s’assurer que tous les voyageurs qui arrivent au Canada par voie aérienne et terrestre en provenance de l’étranger disposent du soutien nécessaire pour satisfaire aux exigences de dépistage pendant la période de quarantaine obligatoire de 14 jours.


L’honorable Anita Anand, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, a annoncé que le gouvernement du Canada a signé une nouvelle entente, d’une valeur d’environ 2 $ millions, avec Dynacare pour fournir des services de soutien spécialisé en matière de dépistage aux travailleurs étrangers temporaires qui arrivent par avion au Québec.


À compter du 28 avril 2021, Dynacare fournira aux travailleurs étrangers temporaires arrivant à l’Aéroport International Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal des services de soutien spécialisés offerts en français, en anglais et dans d’autres langues, pour la prise de rendez-vous, l’administration des tests et la gestion des résultats, y compris des services mobiles pour la collecte d’échantillons sur place pour le deuxième test requis le huitième jour de quarantaine.


Ces services permettront de répondre à une demande accrue de tests au cours des prochains mois, alors que de nombreux travailleurs étrangers temporaires doivent arriver au Canada. Ils soutiendront les secteurs de l’économie qui sont essentiels à l’approvisionnement alimentaire du Canada, tout en protégeant la santé et la sécurité des travailleurs étrangers et de la population canadienne.


« Les travailleurs étrangers temporaires sont essentiels à notre approvisionnement alimentaire. Cette entreprise est déjà bien implantée au Québec et va être en mesure d’offrir plus efficacement des services de dépistage. Je suis confiante que cette entente va régler les enjeux auxquels font face nos agriculteurs et nos agricultrices, qui ont besoin de l’aide de ces travailleurs au printemps », a indiqué l’honorable Marie-Claude Bibeau, Ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire.


Les faits en bref

Les travailleurs étrangers temporaires jouent un rôle essentiel dans l’économie canadienne. Chaque année, environ 50 000 à 60 000 travailleurs étrangers des secteurs de l’agriculture, de l’alimentation et de la transformation du poisson viennent travailler au Canada, ce qui représente plus de 60 % de tous les travailleurs étrangers entrant au Canada dans le cadre du Programme des travailleurs étrangers temporaires. La plupart des travailleurs étrangers qui travaillent dans des fermes se trouvent en Ontario (40 %), au Québec (32 %), en Colombie-Britannique (18 %) et en Nouvelle-Écosse (2,6 %).


Dans certains cas, les tests à l’arrivée et après l’arrivée des travailleurs étrangers temporaires au Canada sont administrés par les autorités sanitaires provinciales.


Dans ces cas, le moment du test après l’arrivée suivra les autres protocoles de dépistage existants convenus entre la province ou le territoire et le gouvernement fédéral.


Par Sylvie Anne Turgeon (27/04/2021)


Source : actualitealimentaire.com


Photo : Capture d'écran (tirée de l'article original)

16 vues
bottom of page