L’évolution du marché des matériaux d’emballage vue par les professionnels


Salon international des solutions durables d’emballage et d’intralogistique, All4Pack Emballage Paris est une source d’inspiration pour accompagner tous les acteurs de la filière face aux défis actuels et à venir.


Dans cette perspective, le salon se distingue en décodant les évolutions du marché et les règlementations, et en mettant également en lumière les innovations les plus responsables. Afin d’être au cœur des réflexions du secteur, All4Pack Emballage Paris a interrogé* en amont de l’édition 2022 (21-24 novembre, Paris Nord Villepinte) la communauté du salon (fournisseurs d’emballage et industries utilisatrices) pour connaitre sa vision sur l’évolution des matériaux d’emballage.


L’ensemble de la communauté All4Pack Emballage Paris est conscient de la nécessité d’une transition écologique : 88% estiment comme enjeu prioritaire l’utilisation d’emballages plus respectueux de l’environnement. Les principales raisons motivant cette transition sont les attentes des consommateurs (69%), les bénéfices en termes d’image (56%) et les changements de législation (49%). À contrario, les freins exprimés sont sans surprise le coût à l’utilisation de matériaux d’emballage respectueux de l’environnement (63%) et plus loin la disponibilité (43%) et la qualité des matériaux (37%), freins davantage perçus par les industries utilisatrices (43%) que les fournisseurs (27%).


L’utilisation des biomatériaux devrait progresser


Une diversité enrichie par l’émergence de nouveaux matériaux : Le papier/carton (77%) et le plastique (73%) restent les principaux matériaux utilisés pour les emballages. Les biomatériaux sont encore peu utilisés (18%) ; Néanmoins, interrogée sur la nature des matériaux utilisée dans les deux ans à venir, la communauté All4Pack semble avoir une vision précise (seulement 0,5% des sondés répondent « ne sais pas ») : L’utilisation des biomatériaux devrait progresser : 37% des sondés déclarent vouloir commencer à utiliser des biomatériaux dans les deux ans à venir ; Le papier et le carton devrait également sensiblement augmenter : 46% des décideurs interrogés déclarent vouloir en utiliser davantage ; Une baisse réelle de l’utilisation du plastique devrait avoir lieu : 32% comptent diminuer leur recours à cette ressource, néanmoins peu prévoit d’arrêter de l’utiliser (5%). L’utilisation du métal, du verre et du bois devrait rester relativement stable.


Répondre aux attentes des consommateurs


Les industries utilisatrices sont quasiment unanimes sur l’importance d’utiliser des matériaux d’emballage plus respectueux de l’environnement : 88% pensent que l’enjeu est prioritaire. Plus de 50% des fournisseurs d’emballages estiment qu’il est tout à fait prioritaire d’utiliser des matériaux plus respectueux de l’environnement. Les fournisseurs français semblent en avance sur le sujet (100% considèrent l’enjeu comme plutôt ou tout à fait prioritaire).


Les motivations pour les industries utilisatrices, les attentes des consommateurs (69%) sont la première raison menant à l’utilisation de matériaux d’emballage plus respectueux de l’environnement, notamment dans l’industrie agroalimentaire (83%). Les bénéfices en termes d’image (56%), les changements de législation (49%) et la volonté des dirigeants (35%) suivent, notamment dans les grandes entreprises. Côté fournisseurs, le même trio de tête mais avec des résultats différents: avec 71%, les attentes des consommateurs sont la première raison menant à l’utilisation de matériaux d’emballage plus respectueux de l’environnement.


Les changements de législation arrivent en deuxième position (57%) suivi par les bénéfices en termes d’images (55%). Les Français sont nombreux à considérer l’enjeu d’emballage plus respectueux de l’environnement comme prioritaire (moyenne de 74% sur les trois premiers items).


Le coût, un frein à l’utilisation de matériaux respectueux de l’environnement


Pour les industries utilisatrices, le principal frein à l’utilisation de matériaux d’emballage plus respectueux de l’environnement est clairement le coût (66%), notamment en France (71%). À moindre mesure, la disponibilité (43%) et la qualité des matériaux (43%) sont aussi des sujets problématiques pour de nombreuses entreprises.


Pour les fournisseurs, si le coût des matériaux est également le principal frein à l’utilisation de matériaux d’emballage plus respectueux de l’environnement (57%), suivi de la disponibilité des matériaux (41%), le montant des investissements nécessaires à l’utilisation de ces matériaux est le 3ème principal frein (29%), notamment pour les entreprises de 50 salariés ou plus (40,5%).


Pour les industries utilisatrices, les biomatériaux sont à l’heure actuelle encore relativement peu utilisés (14,8%). Le papier/carton (86%) et le plastique (75,8%) restent la norme. Le verre est à l’heure actuelle particulièrement utilisé dans l’industrie agroalimentaire (34,7%). Côté fournisseur, le nombre de producteurs d’emballage en biomatériaux est encore assez faible (22,9%) comparé aux fournisseurs d’emballage en plastique (69,9%) et en papier carton (62,7%).


L’utilisation des biomatériaux devrait connaitre une forte progression


D’ici 2 ans, beaucoup d’industries utilisatrices comptent réduire leur utilisation du plastique. (34%) mais le matériau ne va pas pour autant disparaitre : 74% comptant encore l’utiliser. L’utilisation des biomatériaux devrait parallèlement connaitre une forte progression (+39% comptent commencer à l’utiliser) et celle du papier carton également augmenter (48% comptent en utiliser davantage). À l’exception du plastique, tous les matériaux d’emballage sont en progression dans l’agroalimentaire.


Parmi les sondés, le nombre de producteur d’emballage en biomatériaux est à l’heure encore assez faible comparé aux fournisseurs d’emballage en plastique et en papier carton. Un nombre important d’utilisateurs d’emballage comptent réduire leur utilisation du plastique (28%) mais peu vont arrêter de l’utiliser (3,6%). L’utilisation des biomatériaux devraient logiquement progresser (56,6%), tout comme l’utilisation du papier carton augmenter (66,3%) pour répondre aux attentes des industries utilisatrices. L’offre en biomatériaux devrait augmenter davantage sur le marché agroalimentaire, ainsi 64% comptent utilisés ce matériau dans deux ans (vs 24% qui l’utilisent actuellement).


(Source : * Enquête menée par All4Pack Emballage Paris entre le 11 avril et le 10 mai 2020, auprès de 211 décideurs appartenant aux secteurs des industries utilisatrices (60%) et des fournisseurs d’emballages (40%) tous secteurs confondus, de toutes tailles et de différents pays).


Source : agro-media.fr (05/07/2022)

Photo : tirée de l'article original