La consommation mondiale de viande augmentera de 43 millions de tonnes en 10 ans


Les dirigeants de Tyson Foods s'attendent à une augmentation de la consommation de plus de 43 millions de tonnes de viande au cours des 10 prochaines années. Leurs conclusions ont été présentées la semaine dernière, lors de la journée virtuelle des investisseurs de Tyson Foods.


Le président John H. Tyson, le président et chef de la direction Donnie King et des membres de l'équipe de direction de l'entreprise ont pris la parole lors de l'événement. Ils ont présenté le rôle de Tyson Foods en tant que société leader dans le domaine des protéines sur un marché mondial en pleine croissance ; les efforts de la société pour augmenter la valeur ajoutée et la capacité de production globale dans le cadre d'un plan visant à accélérer la croissance des volumes et des bénéfices ; et un nouveau programme de productivité qui devrait générer plus d'un milliard de dollars d'économies récurrentes d'ici l'exercice 2024.


"Nous avons trois priorités primordiales qui orientent nos actions - gagner avec les membres de l'équipe, gagner avec nos clients et nos consommateurs et gagner avec l'excellence dans l'exécution", a déclaré King. « Nous nous efforçons d'améliorer notre portefeuille et notre capacité à mieux répondre à la demande, notamment en augmentant la contribution relative des ventes de marque et à valeur ajoutée à notre mix global. En nous concentrant sur notre portefeuille de produits et en ajoutant de la capacité pour répondre à la demande, nous espérons dépasser le marché. »


D'après leur présentation :


- La consommation mondiale de protéines pour le bœuf, le porc et le poulet devrait augmenter de près de 95 milliards de livres (43 millions de tonnes) au cours des 10 prochaines années.


- Tyson Foods vise une croissance des volumes en avance sur le marché dans chaque segment. La société prévoit d'ouvrir 12 nouvelles usines au cours des deux prochaines années, augmentant la capacité d'environ 1,3 milliard de livres (580 000 tonnes). Elle vise également à avoir 50 % de son volume en valeur ajoutée d'ici la fin de l'exercice 2024.


- La société s'attend à une reprise de son activité poulet à une marge d'exploitation de 5 à 7 % d'ici la mi-exercice 2022 et s'attend à dégager des marges plus fortes jusqu'à l'exercice 2024.


- Dans le cadre de la nouvelle initiative de productivité, Tyson Foods prévoit d'investir plus de 1,3 milliard de dollars en capital dans de nouvelles capacités d'automatisation au cours des trois prochaines années pour augmenter les rendements, réduire les coûts de main-d'œuvre et les risques associés, et finalement réaliser des économies cumulées. Cette initiative est conçue pour aider les installations de l'entreprise à améliorer leur capacité de production et leur efficacité et à continuer à dégager de la valeur.


- La croissance des volumes devrait dépasser celle du marché à 2 % par an, ce qui contribuera à soutenir la croissance du bénéfice ajusté par action.


Source : euromeatnews.com (15/12/2021)

Photo : tirée de l'article original