Le fossé géographique des prix en alimentation


Déjà complexes à suivre d’un détaillant à l’autre et au fil des mois, les prix des aliments que vous achetez à l'épicerie varient en plus entre les provinces. Ils coûtent même systématiquement plus cher dans certaines régions du Canada, et pas nécessairement là où les salaires sont les plus élevés.

Les bananes sont en moyenne 30 % moins chères en Ontario qu’à Terre-Neuve-et-Labrador. La crème laitière coûte 50 % plus cher dans cette province de l’Atlantique qu’à l’autre extrémité du Canada, en Colombie-Britannique, où la douzaine d’oeufs se vend toutefois au-dessus de 4 $. C’est plus que n'importe où ailleurs au pays.


Les disparités de prix entre les provinces sont frappantes, même pour les aliments dont les fluctuations au fil du temps rendent les tendances moins évidentes. « Ça s'explique par un paquet de facteurs qui peuvent être différents d’un produit à l’autre », prévient d’entrée de jeu Catherine Brodeur d’AGÉCO, un groupe de consultants spécialisés en économie agroalimentaire.


Voir l'article complet avec tableaux et graphiques ici : Le fossé géographique...


Par : Daniel Blanchette et Isabelle bouchard (28/02/2022)

Source : ici.radio-canada.ca

Image : tirée de l'article original