Le Groupe MTY est à la recherche d’équilibre


Les bénéfices du Groupe MTY, exploitant et franchiseur de quelque 80 bannières de restauration au Canada - comme Thaï Express, Scores ou Allô mon Coco -, ont chuté au cours du dernier trimestre, malgré une hausse des revenus. Selon la société, la pénurie de main-d’œuvre restreindrait les heures d’ouverture de ses établissements ainsi que les ventes dans certains restaurants du groupe, les augmentations du salaire minimum faisant grimper les coûts.


« Parfois, nos propriétaires décident de regrouper leur travail dans moins de restaurants, a expliqué Éric Lefebvre, président-directeur général de MTY, dans un communiqué. Le marché du travail se stabilise, mais je ne pense pas que nous ayons encore trouvé le bon équilibre. » En plus de réduire leurs heures d’ouverture, certains restaurants ont également supprimé des repas de leur carte comme le déjeuner ou encore fermé une section.


Les défis généralisés de la chaîne d’approvisionnement ont également ralenti la construction de certains nouveaux emplacements. « Il faut plus de temps pour accéder aux matériaux ; il manque toujours quelque chose. Il faut plus de temps aussi pour obtenir des permis et faire inspecter les succursales avant de pouvoir ouvrir dans certaines villes », a ajouté Éric Lefebvre.


Plus de 150 restaurants en construction


Le groupe ne constate pas de baisse de trafic de fréquentation de ses établissements. Toutefois, elle surveille de près la sensibilité des consommateurs aux prix, l’inflation restant élevée. Le président de MTY précise qu’il ne veut pas franchir la ligne où les prix sont disproportionnés.


La société compte plus de 150 nouveaux restaurants en construction. « Nous avons un très bon catalogue de bannières pour l’avenir, souligne Éric Lefebvre. L’environnement semble se stabiliser. Ce n’est certainement pas encore parfait, mais nous allons dans la bonne direction. »


La société, qui a récemment acquis BBQ Holdings, a déclaré un bénéfice net attribuable aux propriétaires de 22,4 M$, ou 0,92 $ par action, pour le trimestre terminé le 31 août. C’est en baisse par rapport à un bénéfice de 24,3 M$, ou 0,98 $ par action, à la même période l’an dernier. Les revenus totaux pour le trimestre ont totalisé 171,5 M$, en hausse par rapport à 150,8 M$ un an plus tôt, les revenus des franchises au Canada ayant augmenté de 15 %. Les revenus du segment américain et international de la société ont diminué de 1 %.


Source : La Presse Canadienne via hrimag.com (11/10/2022)

Photo : La Presse Canadienne (tirée de l'article de lesaffaires.com : Ouvrir un restaurant prend beaucoup plus de temps, observe le Groupe MTY)