Le milliardaire Carl Icahn prêt à affronter McDonald’s


L’homme d’affaires multimilliardaire Carl Icahn se dit prêt à partir au combat avec McDonald’s pour que le géant des restaurants-minute cesse de se fournir auprès d’éleveurs gardant les truies pleines dans des cages trop petites à ses yeux.


M. Icahn a déjà discuté du sujet il y a 10 ans avec l’entreprise, qui s’était alors engagée à prendre des mesures, a-t-il expliqué dans une interview sur la chaîne Bloomberg mercredi.


Le groupe avait annoncé en 2012 qu’il demanderait à ses fournisseurs de progressivement arrêter d’utiliser des cages de gestation trop petites pour qu’une truie pleine puisse se retourner.


Mais la chaîne de restaurants n’a pas tenu ses promesses, estime M. Icahn.


« On arrête de plaisanter maintenant », a-t-il déclaré en estimant être à « 90 % » prêt à proposer des candidats au conseil d’administration du groupe.


L’homme d’affaires, connu pour sa propension à entrer au capital d’entreprises pour demander des mesures radicales et engranger ensuite de juteux profits, assure qu’il ne s’agit pas dans ce cas d’une affaire financière.


« Je ressens vraiment de l’émotion à l’égard de ces animaux et la souffrance inutile qu’on leur fait subir », a-t-il dit. Les cages de gestation n’étaient pas aussi petites il y a 20 ou 30 ans, assure-t-il.


« Je ne veux pas faire la morale sur ce sujet, mais je pense que je peux aider dans une certaine mesure à améliorer la situation », estime-t-il.


McDonald’s n’avait pas, dans l’immédiat, répondu à une sollicitation de l’AFP.


Le groupe indique sur son site internet que plus de 60 % de sa chaîne d’approvisionnement en porcs aux États-Unis n’utilise plus les cages de gestation pour les truies pleines.


Source : Agence France-Presse via lapresse.ca (17/02/2022)

Photo : Nicholas Pfosi | Reuters (tirée de l'article de lapresse.ca)