Le seuil de 20 % de travailleurs étrangers entre en vigueur


Les employeurs de divers secteurs désignés par Québec peuvent désormais embaucher jusqu’à 20 % de travailleurs étrangers temporaires (TET) occupant des postes à bas salaire. Le seuil permis augmente ainsi de 10 % pour certains à compter du 10 janvier.


« Les employeurs québécois du secteur de l’agroalimentaire sont très durement touchés par la pénurie de main-d’œuvre, affirme dans un communiqué la ministre fédérale de l’Agriculture, Marie-Claude Bibeau. Résultat d’une étroite collaboration entre Ottawa et Québec, ce projet pilote permettra aux entreprises de recruter un plus grand nombre de travailleurs étrangers temporaires et de réduire la pression sur leurs opérations », ajoute-t-elle.


Le projet pilote qui vient d’entrer en vigueur avait déjà été annoncé en août 2021. Il vise à faciliter l’accès à la main-d’œuvre aux entreprises de secteurs touchés par la pénurie, notamment celui de la transformation alimentaire.


Dans les prochains mois, les gouvernements du Canada et du Québec allongeront par ailleurs la liste des professions pour lesquelles il existe un processus d’embauche simplifié de travailleurs étrangers temporaires.


Par : Caroline Morneau (10/01/2022)

Source : laterre.ca

Photo : Archives/TCN (tirée de l'article original)