Les Éleveurs ont déposé un mémoire sur les enjeux économiques du secteur porcin


Les Éleveurs de porcs, dans un mémoire déposé au ministère des Finances dans le cadre des consultations prébudgétaires du gouvernement du Québec, se positionnent comme un acteur de premier plan dans la relance de l’économie québécoise.


Les Éleveurs soulèvent trois principaux enjeux pour lesquels des gestes doivent être posés :

  • Lutter contre les pénuries de main-d’œuvre.

  • Stimuler l’investissement stratégique.

  • Simplifier l’encadrement réglementaire.

Principales recommandations

Une des recommandations, en matière de main-d’œuvre, est d’améliorer le Programme de travailleurs étrangers temporaires de façon à faciliter l’arrivée des travailleurs. La recommandation concernant l’investissement stratégique consiste à saisir l’occasion créée par une baisse des demandes d’aide au programme ASRA en redirigeant les économies réalisées dans une initiative encore plus ambitieuse de soutien à l’investissement. Enfin, pour alléger la lourdeur administrative, les Éleveurs recommandent de documenter, dans chaque secteur agricole, les irritants réglementaires pour en arriver à une réglementation plus simple, qui va mieux protéger l’intérêt public et moins contrecarrer la création de richesse.


Pas de dépenses supplémentaires

« Au Québec, le secteur porcin génère des retombées économiques de plus de 3,36 milliards de dollars. C’est dans la perspective de préserver notre élan et de contribuer à notre plein potentiel au succès du Québec, et à sa relance, que nous présentons nos propositions qui, fait à souligner, n’entraînent pas de nouvelles dépenses pour le gouvernement », a indiqué David Duval, président des Éleveurs de porcs du Québec.


Source : Les Éleveurs de porcs du Québec (23/02/2021)


Photo : Capture d'écran (site Internet)