Manque d’attrapeurs de poulets pour Exceldor : Québec blâme Ottawa


Les retards dans l'arrivée de main-d'œuvre temporaire étrangère sont causés par Ottawa, estime le gouvernement du Québec, pendant que « plusieurs milliers » de poulets risquent l'euthanasie chez Exceldor, faute de travailleurs.


Le manque d'employés du secteur agroalimentaire cause de nombreux retards dans la chaîne de production d'Exceldor. On manque entre autres d'attrapeurs de poulets, qui proviennent généralement d'une main-d'œuvre étrangère chez différents sous-traitants.


La situation actuelle est inacceptable pour l’industrie agroalimentaire, estime le cabinet du ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale du Québec. Il est impératif que l’industrie agroalimentaire puisse accéder le plus rapidement possible à une main-d’œuvre pour répondre aux besoins de production et éviter tout gaspillage alimentaire.


Le 3 janvier dernier, Ottawa confirmait qu'en date du 23 décembre, au moins 20 demandes étaient en traitement pour recevoir des attrapeurs de poulet, soit 6 de moins que la semaine précédente. Selon le fédéral, 19 de ces demandes étaient dans l'attente de décisions du Québec. Or, le gouvernement du Québec affirme le contraire.


Le ministère de l'Immigration, Francisation et Intégration du Québec (MIFI) dit avoir traité l’ensemble des demandes déposées en vertu du Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) jusqu’au 23 décembre dernier. Ces dossiers sont désormais dans l’attente de traitement d’Ottawa.


Aucune réponse satisfaisante


Le MIFI indique avoir eu plusieurs discussions avec le Conseil québécois de la transformation alimentaire avant les Fêtes.


Après avoir transmis plusieurs lettres au gouvernement fédéral au sujet des délais, Québec dit n'avoir reçu aucune réponse satisfaisante.

« Rappelons que l’octroi des permis de travail est de la responsabilité d’Ottawa. Il faut qu’Ottawa octroie rapidement les permis pour éviter tout gaspillage alimentaire. »

— Une citation de Jean Boulet, Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale


Nous continuons de faire pression sur Ottawa pour que soit accéléré le traitement des demandes, ajoute le ministre.


Selon le gouvernement Legault, ces retards sont un argument de plus au rapatriement du Programme des travailleurs étrangers temporaires, géré par Ottawa.


Avec des informations de Gabrielle Proulx


Par : Felix Morrissette-Beaulieu (06/01/2022)

Source : ici.radio-canada.ca

Photo : Radio-Canada/L'Épicerie (tirée de l'article original)