Mise à jour des projections mondiales de l'USDA pour la filière porcine


L'entité revoit à la hausse ses projections de production, car l'offre nationale chinoise devrait continuer à se redresser.


Estimations globales


Selon les dernières estimations du ministère américain de l'Agriculture (USDA) publiées le 12 juillet, la production mondiale de viande de porc pour 2022 est estimée à 110,7 millions de tonnes (Mt), un chiffre qui représente une hausse de 2,9% par rapport à 2021 (107,6 Mt) et qui est supérieur de 0,2% aux 110,5 Mt qui avaient été prévus dans le rapport d'avril. Cela s'expliquerait en grande partie par l'augmentation de la production en Chine, estimée à 51,8 Mt, soit une hausse de 9,1% par rapport à 2021 (47,5 Mt) et de 1,6 % quant à l'estimation d'avril dernier (51 Mt).


Source : FAS, USDA.12 juillet 2022. Calculs : Département Économie et Intelligence de marchés de 333 Amérique Latine. Variations en % par rapport à 2021. Chiffres en millions de tonnes.


En ce qui concerne le commerce international, les exportations mondiales devraient diminuer de 13,4% par rapport à 2021, passant de 12,2 Mt à 10,6 Mt respectivement. Ce résultat serait dû à la baisse des exportations des principaux producteurs tels que l'Union européenne (-23,8%), les États-Unis (-6,4%), le Canada (-5,3%) et le Brésil (-5,4%), qui serait étroitement liée à la baisse de leur production et de leurs effectifs porcins.


Les importations devraient également diminuer, pour atteindre un volume de 9,7 Mt en 2022, ce qui représente une baisse de 16,2% par rapport à 2021 (11,6 Mt). Sans aucun doute, l'augmentation de la production et la forte baisse de la demande de produits importés de Chine continuent de ralentir les flux commerciaux mondiaux de viande de porc. En effet, le volume des importations en provenance du géant asiatique chuterait de 50,3% par rapport à l'année précédente, passant de 4,3 Mt à 2,2 Mt.


Enfin, la consommation apparente augmenterait de 2,5%, passant de 107,1 à 109,8 Mt, l'Asie (3,5%) et l'Amérique latine (3,4%) affichant les plus fortes hausses de cet indicateur..


Estimations par continents


L'Asie augmenterait sa production de 8,1%, pour atteindre 59,2 Mt, en raison de l'accroissement de l'offre nationale en Chine et au Vietnam. D'autre part, le volume des importations devrait diminuer de 28,1% pour atteindre 5,5 Mt.


Source : FAS, USDA.12 juillet 2022. Calculs : Département Économie et Intelligence de marchés de 333 Amérique Latine. Variations en % par rapport à 2021. Chiffres en millions de tonnes.


Pour l'Amérique latine, on attend une augmentation de la production (0,4%) et des importations (6,2%), tandis que les exportations devraient diminuer de 6%.


Pour l'ensemble des Amériques, la production diminuerait de 1,2% par rapport à 2021, pour se monter à 22,2 Mt. De même, les exportations diminueraient de 6,1% et les importations augmenteraient de 9,5%. Il convient de noter que la baisse de la production serait menée par les États-Unis (-1,9%) et le Canada (-2,6%).


La production de l'Europe diminuerait (-3,8%), s'élevant à un total de 28,4 Mt. De même, une baisse des exportations de 22,9% est attendue, qui atteindraient 4,2 Mt.


L'Afrique et l'Océanie augmenteraient dans tous les indicateurs, bien que leurs volumes ne soient pas très représentatifs par rapport aux autres continents.


Source : Service Economie et Intelligence de Marchés de 333 Amérique Latine, sur la base de données de l'USDA. Etats-Unis. https://apps.fas.usda.gov/

Image : Georges Bakos | unsplash.com