Nouveau vaccin contre la Peste porcine africaine développé aux États-Unis


Dans quelques années, la peste porcine africaine (PPA) pourrait ne plus être une menace pour l'industrie porcine dans le monde. Un nouveau vaccin aux résultats prometteurs est actuellement testé au Plum Island Center for Animal Diseases aux États-Unis.


Les experts du département américain de l'Agriculture ont rapporté que les porcs domestiques exposés au candidat nommé ASFv-G-ΔA137R sont restés en bonne santé 28 jours après avoir été inoculés avec l'immunisateur expérimental.


Des spécialistes de l'Agricultural Research Service (ARS) des États-Unis ont pu développer un nouveau candidat vaccin pour immuniser les porcs contre la peste porcine africaine (PSA), ce qui a été obtenu grâce à l'élimination du gène A137R.


Selon un rapport du Journal of Virology, publié par l'American Society for Microbiology, avec la suppression de ce composant de l'agent pathogène, il a été possible d'atténuer considérablement la virulence chez les animaux domestiques.


Des scientifiques du Plum Island Center for Animal Diseases ont expliqué que les porcs inoculés avec cet immunisant ont développé une réponse anticorps spécifique remarquable lorsqu'ils ont été confrontés à une souche de PSA. Pour réaliser l'étude, les porcs d'essai auxquels le vaccin expérimental a été appliqué par voie intramusculaire ont été observés pendant une période de 28 jours, au cours de laquelle tous sont restés en bonne santé.


Ils ont précisé que dans leurs investigations, jusqu'à présent, le candidat nommé ASFv-G-ΔA137R n'a pas montré d'interactions négatives avec le virus, une qualité qui le différencie des autres modèles qui doivent être testés avant la commercialisation.


Source : euromeatnews.com (30/08/2021)


Photo : tirée de l'article original