Olymel Princeville : Nouvelle convention collective jusqu’en 2030 et hausses de salaire de 35 %


Les employés de l’usine agroalimentaire d’Olymel située à Princeville, dans les Bois-Francs, sont désormais liés à une convention collective en vigueur jusqu’en 2030 qui leur accorde une bonification du salaire horaire d’environ 35 %.


Le Syndicat des employés d’Olymel Princeville, affilié à la CSN, confirme que la prolongation de la convention collective vient d’être acceptée à 93 %. Durant les années touchées, les salariés recevront des augmentations variant de 7,44 à 7,64 $ l’heure.


L’augmentation à la signature totalise plus de 1,50 $ l’heure et une seconde augmentation de 0,80 $ l’heure sera appliquée dès le 1er octobre prochain.


Le président du syndicat, Steve Houle, ajoute que ses membres obtiennent aussi d’autres avancées, dont un cadre sur les travailleurs étrangers, des modifications importantes aux régimes des samedis obligatoires et une clause de transparence économique.


Nancy Mathieu, secrétaire générale de la Fédération du commerce de la CSN, ajoute que ces bonifications salariales propulsent les travailleurs de Princeville au sommet en matière de rémunération globale, en partie grâce au régime de retraite déjà actif et aux contributions de l’employeur aux assurances collectives.


L’atteinte du sommet de l’échelle salariale passe de 24 à quatre mois et les primes atteignent maintenant 2 $ l’heure pour le soir et la nuit, puis 1,75 $ l’heure pour la formation. De plus, l’employeur augmentera sa contribution aux assurances collectives de 4 % par année jusqu’à l’échéance du nouveau contrat de travail.


Le Syndicat des employés d’Olymel Princeville regroupe 350 membres.


Source : La Presse Canadienne via lapresse.ca (25/02/2022)

Photo : Olymel (tirée de l'article de lapresse.ca)