top of page

Prix du porc au Québec : première baisse en 15 semaines


Le prix moyen a connu un revirement de situation la semaine dernière, essuyant une première baisse en 15 semaines, de l’ordre de 1,99 $ (-0,8 %) par rapport à la semaine antérieure.

En fin de compte, il a clôturé à 243,15 $/100 kg. Comparé à la moyenne de la période 2015-2019, le prix s’est montré supérieur, par un écart de quelque 77 $ (+46 %).


Au sud de la frontière, le ratio du prix des porcs sur la valeur de la découpe (cutout) est demeuré entre 90 % et 100 %, soit les bornes minimales et maximales définissant le prix fenêtre au Québec. En conséquence, le prix québécois a été basé sur le prix de référence des porcs aux États-Unis (LM_HG201).


Sur le marché des changes, le dollar américain s’est fortement déprécié (-1,2 %) par rapport à la devise canadienne, ce qui a freiné la hausse du prix québécois. Aux États-Unis, le maintien

de la politique monétaire très accommodante, qui se caractérise entre autres par l'adoption de faible taux d'intérêt afin de soutenir l’économie, aurait entrainé le billet vert vers

une autre semaine en baisse. Selon le président de la Réserve fédérale américaine, le manque d’évidence de progrès substantiel de l’économie américaine ne justifierait pas un

remaniement de la politique en place.


Quant aux ventes, elles ont totalisé à peine 118 400 porcs, en baisse de 13 800 têtes (-10 %) par rapport à la semaine d’avant. Ce recul serait en lien avec la grève déclenchée le mercredi 28 avril à l’abattoir d’Olymel, de Vallée-Jonction. En outre, Viandes DuBreton fait face à une éclosion de cas de COVID-19 à son établissement de Rivière-du-Loup, entrainant un

ralentissement de la cadence d’abattage.


Par Caroline Lacroix, B. Sc. A (agroéconomie)


Source : Écho-Porc (CDPQ) édition du 10 mai 2021


Photo : André Taissin (Unsplash)

bottom of page