top of page

Québec ouvre les vannes des travailleurs étrangers


Québec ouvre les vannes des travailleurs étrangers en doublant la liste des professions admissibles au traitement simplifié, pour aider nos entreprises à pourvoir des postes d’urgence, a appris Le Journal.


« L’entente que j’ai avec Ottawa entrera en vigueur d’ici le 24 mai prochain », a confirmé en entrevue avec Le Journal le ministre de l’Immigration, de la

Francisation et de l’Intégration (MIFI), Jean Boulet, hier.


Conducteurs de camion, opérateurs de machine, bouchers, boulangers... la liste des professions admissibles au traitement simplifié s’allonge et passe de 32 à 65.


Rappelons que ce traitement permet de recourir aux travailleurs sans avoir à démontrer que l’on a affiché le poste pendant un mois, il ne limite plus le nombre de travailleurs et permet d’allonger les permis de un à trois ans.


Or, même s’il se réjouit de l’ouverture du programme, Jean Boulet estime toujours qu’Ottawa doit laisser le Québec s’occuper de cette main-d’œuvre.


« On veut gérer le Programme des travailleurs étrangers temporaires [PTET] au Québec. On a les ressources au Québec », insiste le ministre.


« Une excellente nouvelle »


Hier, Le Journal a demandé à Dany Zampini, propriétaire de l’abattoir de L’Épiphanie, qui porte son nom, si cette nouvelle liste allait l’aider. En novembre dernier, Le Journal avait raconté l’histoire de ce boucher, qui lançait un cri du cœur pour garder ses quatre travailleurs mexicains.


« C’est une excellente nouvelle, qui favorise la venue de bouchers de l’extérieur du Canada, mais on fait quoi pour ceux qui sont déjà ici sans statut ? », s’est-il demandé à voix haute.


En entrevue avec Le Journal, le ministre Jean Boulet a voulu se faire rassurant.


« Je lui dirais de les prolonger, de les garder avec lui, et lorsqu’il y aura le traitement simplifié, il n’y aura plus de limite », a-t-il expliqué.


À 475 kilomètres de là, à Grandes-Bergeronnes, la copropriétaire de la Boulangerie artisanale la P’tite Cochonne ne se faisait plus d’illusion de son côté avec le programme fédéral, qui a été une catastrophe l’an dernier.


Paperasse à plus finir, système informatique qui plante, argent perdu... pas question pour Chantal Pinel de se ressayer.


« Étant donné l’expérience, on s’est dit : plus jamais de la vie », a-t-elle conclu.


– Avec la collaboration de Jean-Michel Genois Gagnon


Hier, Emploi et Développement social Canada a indiqué que, pour faire face à la forte hausse des demandes au Québec, « le programme a augmenté sa capacité et introduit une série de mesures de rationalisation pour aider à accélérer le traitement de l’EIMT [étude d’impact sur le marché du travail] entre septembre 2021 et janvier 2022 ».


EXEMPLES DE NOUVELLES PROFESSIONS

  • Vendeurs

  • Serveurs

  • Bouchers

  • Opérateurs

  • Réceptionnistes

  • Guides touristiques

  • Commis de banque

  • Boulangers-pâtissiers

  • Conducteurs d’autobus

  • Estimateurs et évaluateurs

(Source : ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration [MIFI])


Par : Francis Halin (01/04/2022)

Source : journaldemontreal.com

Photo : Courtoisie (tirée de l'article original)

bottom of page