Quatre mois consécutifs de baisse pour l'Indice FAO des prix de la viande


La baisse des achats de viande de porc par la Chine a entraîné une baisse des cotations internationales.


L'indice FAO des prix de la viande a baissé de 0,9% en novembre, ce qui marque le quatrième mois de baisse continue. Malgré cela, le chiffre est toujours supérieur de 16,5 points (17,6%) à la valeur enregistrée le même mois il y a un an.


Le mois dernier, les prix internationaux du porc ont baissé pour le cinquième mois consécutif, en raison d'une réduction des achats de la Chine, notamment auprès de l'Union européenne. Les prix de la viande ovine ont également fortement chuté en raison de l'augmentation de l'offre, principalement en Australie.


Pendant ce temps, les prix internationaux du bœuf sont restés stables, car la baisse des prix du bœuf brésilien a été compensée par des valeurs d'exportation plus élevées en Australie, alors que le pays est en train de reconstituer son troupeau.


Les prix de la viande de volaille étaient également stables, l'offre mondiale semblant suffisante pour répondre à la demande malgré les contraintes, telles que les pénuries de conteneurs maritimes et la grippe aviaire en Asie et en Europe.


D'autres produits inclus dans l'Indice FAO des prix des denrées alimentaires ont suivi une tendance opposée, à une exception près. L'Indice FAO des prix des produits laitiers a dominé la hausse globale de novembre, augmentant de 3,4 % par rapport au mois précédent. La forte demande mondiale d'importations a persisté pour le beurre et les poudres de lait, les acheteurs cherchant à s'assurer des approvisionnements au comptant en anticipant le resserrement des marchés.


L'indice FAO des prix des céréales a augmenté de 3,1% en novembre par rapport au mois précédent et était de 23,2% supérieur à son niveau de l'année précédente. Les prix à l'exportation du maïs ont légèrement augmenté et les prix internationaux du riz sont restés globalement stables, tandis que les prix du blé ont atteint leur plus haut niveau depuis mai 2011. Australie et incertitude concernant les modifications potentielles des mesures d'exportation dans la Fédération de Russie.


L'indice FAO des prix du sucre était supérieur de 1,4 % en novembre à celui d'octobre et de près de 40 % supérieur à son niveau de novembre 2020. L'augmentation est principalement due à la hausse des prix de l'éthanol, bien que les expéditions importantes de l'Inde et les perspectives positives pour les exportations de sucre de la Thaïlande aient tempéré la pression à la hausse sur les cotations.


L'indice FAO des prix des huiles végétales a baissé de 0,3% par rapport au niveau record atteint en octobre, reflétant la baisse des valeurs des huiles de soja et de colza ainsi que la baisse des prix du pétrole brut. Les prix internationaux de l'huile de palme sont restés fermes.

Au total, l'indice FAO des prix des produits alimentaires a atteint en moyenne 134,4 points au cours du mois, son plus haut niveau depuis juin 2011 et 1,2% de plus qu'en octobre. L'indice, qui suit les variations mensuelles des prix internationaux des produits alimentaires couramment commercialisés, était supérieur de 27,3 % à son niveau de novembre 2020.


Source : euromeatnews.com (03/12/2021)

Photo : tirée de l'article original