top of page

Voici pourquoi le poulet rôti pourrait être un des seuls aliments à résister à l'inflation


Avez-vous l’impression que le prix de votre poulet rôti vendu en épicerie n’augmente pas, même en période d’inflation? C’est qu’il s’agit de l’un des seuls aliments qui profite d’un prix avantageux grâce au marketing.


Il faut savoir que le poulet rôti est utilisé comme stratégie pour attirer la clientèle, au Québec, mais aussi aux États-Unis, explique le directeur principal du Laboratoire en sciences analytiques agroalimentaires à l’Université Dalhousie, Sylvain Charlebois.


«On appelle ça un produit d’appel : c’est un bien qui est vendu à un plus bas prix que sa valeur réelle pour attirer une clientèle en magasin. Le poulet rôti en est un», explique le professeur. En gardant les prix aussi bas, le commerçant ne réalise à peu près pas de profit, mais il attire des clients qui consommeront d’autres produits qui vont générer plus de profit, ajoute-t-il.


Le poulet rôti est d’ailleurs un produit d’appel assez unique en son genre, puisque les plats ou des aliments cuisinés sur place coûtent habituellement plus cher aux clients, mentionne Sylvain Charlebois. Comme produit d’appel, les épiceries ont plutôt tendance à miser sur des aliments commercialisés par de grandes marques connues de la clientèle et non périssables.


Un prix qui n’a pas augmenté au États-Unis depuis... 2009!


Aux États-Unis, le prix des poulets rôtis est encore bien plus petit qu’au Québec. Au sud de la frontière, le prix du poulet n’est pas régulé comme au Québec, ce qui permet aux entreprises d’être plus agressives et de couper les prix. «Je viens de vivre six mois aux États-Unis et les prix ne sont vraiment pas chers», insiste le professeur.


Selon NPR, les magasins américains Costco vendent leurs poulets chauds à 5$US, un prix qui n’a pas augmenté depuis... 2009! À l’inverse, le prix du poulet poulet cru aux États-Unis a augmenté de 16,4% en seulement une année, entre avril 2021 et 2022, selon le Consumer Price Index, l’équivalent américain de l’indice des prix à la consommation (IPC).


Est-ce que le poulet rôti est aussi abordable au Québec?


Même au Québec, il y a toutefois moyen de réaliser de bonnes affaires. Puisqu’il n’y a pas moyen de connaître le prix moyen d’un poulet rôti au Québec, le 24 heures s’est rendu dans trois grandes chaines d’alimentation (IGA, Métro et Maxi) pour connaître les prix. Chez IGA et Métro, le poulet rôti était affiché à 12,62$ le kilogramme (kg), tandis que chez Maxi, le prix était de 11,24$ le kg.


Pour savoir si le poulet rôti est bel et bien moins cher que le poulet cru, nous avons ensuite comparé les prix affichés dans les épiceries au prix mensuel du poulet cru calculé par l’IPC, un indice utilisé pour calculer le prix moyen de plusieurs biens et service à travers les années.


Le prix du poulet cru varie évidemment selon la coupe. Le poulet rôti est plus abordable que les poitrines de poulet (15,01$ le kg) et comparables à celui des hauts de cuisse (12,31$ le kg). Les poulets entiers crus (5,20$ le kg) et les pilons de poulet à (5,69$ le kg) sont toutefois plus économiques que les poulets cuits.


S’il est impossible de savoir si le prix des poulets rôtis a augmenté dans les derniers mois, le prix du poulet cru a pour sa part a bondi de 3,8% entre avril 2021 et 2022, toujours selon l’IPC.


Par : Guillaume Cyr (10/06/2022)

Source : 24heures.ca

Photo : Guillaume Cyr | 24 heures (tirée de l'article original)

bottom of page